page en construction

page d'accueil

couv 24 25

 

 

Voir les tarifs d'entrée



Vendredi 27 septembre
20h30

Auditorium Conservatoire Ardenne Métropole
Charleville-Mézières


Jon Lloyd Quartet


Jon Lloyd :
saxophones tenor et soprano
John Law : piano
Nick Pini : contrebasse
 Alex Goodyear : batterie

 

plus d'infos :


Jon Lloyd Quartet

 

Ce quartet s'inscrit dans l'esthétique du jazz européen, et plus particulièrement des enregistrements du label ECM.
Les compositions signées par Jon Lloyd sont interprétées par un quartet de haut vol où l'on retrouve entre autres le pianiste John Law, un complice de longue date, que nous avons programmé à deux reprises à Charleville-Mézières.

Jon Lloyd a émergé sur la scène free anglaise dans les années 90, et a enregistré pour les labels HatHut et Leo Records, avec John Law, Paul Rogers et Mark Sanders avec qui il a donné de nombreux concerts en Europe.
Au fil des ans, les compositions de Jon Lloyd se revendiquaient tout aussi bien du jazz/fusion américain, que de l'abstraction de l'improvisation, mais au cours de la dernière décade, il s'est de plus tourné vers un jazz assumant  son identité européenne, notamment en enregistrant " Vanishing Points" en 2013, et le récent "Earth Songs" avec la formation présente à Charleville-Mézières .
Cet album du quartet ayant reçu un accueil très favorable de la presse spécialisée, Jon Loyd et  John Law ont renouvelé leur collaboration en enregistrant en duo " Naissance" au printemps 2024.



photo David Burgess

 



 

vendredi 18 octobre
20h30

Auditorium Conservatoire Ardenne Métropole
Charleville-Mézières

 

 

Matthieu Donarier Trio


Matthieu Donarier : saxophones
Manu Codjia : guitare
Joe Quitzke : batterie

 

 

Matthieu Donarier Trio


Créé en 1999, ce trio qui, par sa singularité et sa durée de vie a marqué le paysage jazzistique français, nous chuchote près d’un quart de siècle plus tard qu’il n’a pas fini d’explorer les territoires sonores rendus accessibles par la complicité quasi-télépathique unissant les trois musiciens.
Matthieu Donarier, avec le guitariste Manu Codjia et le batteur Joe Quitzke, réinvente un jazz et bâtit son propre monde musical. En composant, en improvisant, en puisant partout où la musique peut jaillir, dans toutes les influences et à toutes les sources. Nait alors un répertoire large et imprévisible, truffé d'influences et de reprises improbables. Au détour des compositions de Matthieu Donarier écrites spécifiquement pour ses comparses, on croise un Erik Satie porté par des rythmiques de transe du Golfe Persique, on côtoie Brassens ou Trenet sans paroles - et pourtant toujours aussi poètes - , on découvre un Franz Liszt distillant des grooves électriques lancinants.
Et partout, au milieu de tout ça, la joie et la liberté de trois musiciens qui conversent, s’écoutent, construisent, se font des surprises, bref qui jouent, inlassablement.

 Le travail d’écriture ou d’arrangement affirme en effet le leader comme une des grandes voix personnelles de notre époque. C’est tout un art de la mélodie qui se révèle, et les méandres savants, nerveux ou languides qui pénètrent l’esprit dévoilent alors un imaginaire et une profonde intimité.  Citizen Jazz

 


photo Annabelle Tiaffay

 

mercredi 27 novembre
20h

Théâtre
de Charleville-Mézières


Matthieu Saglio Quartet

Matthieu Saglio: violoncelle,
David Gadea: batterie, percussion
Christian Belhomme: piano et claviers
Léo Ullmann : violon

en partenariat avec le Théâtre de Charleville-Mézières

tcm

voir le teaser :

plus d'infos :

Matthieu Saglio Quartet

Suite à l’album El camino de los vientos, Matthieu Saglio, Artiste ambassadeur de la Fondation Yehudi Menuhin, crée le Matthieu Saglio Quartet avec Steve Shehan (percussions/batterie), Christian Belhomme (piano/clavier) et Léo Ullmann (violon).
Ensemble, ils commencent à tourner intensément dans les salles de concert et les festivals en Europe. En souvenir d’une soirée mémorable au San Javier Jazz Festival, en juillet 2021, avec divers artistes invités, ils ont enregistré l’album Live in San Javier 2021. Un concert qualifié comme « l’un des 10 meilleurs de l’histoire du Festival » selon les termes de l’organisation.
Avec l’album « Voices » (ACT, avril 2023), Matthieu Saglio poursuit le rêve audacieux de « rendre hommage aux voix du monde, des hommes, des femmes, de tous âges, de toutes langues… la voix comme l’essence de l’humanité, ce qui à la fois différencie chaque individu et en même temps rassemble et unifie ».
Une magnifique démonstration qu’il existe à la fois un jazz européen en général et un jazz d’inspiration méditerranéenne en particulier. - Tomajazz Radio, PachiTapiz
Matthieu Saglio éclaire à sa façon les chemins fertiles qui relient jazz et musiques méditerranéennes. - Jazz Magazine
Matthieu Saglio s’est imposé comme l’un des instrumentistes les plus prestigieux, originaux et incontournables du jazz européen du 21ème siècle. El Diario

 

 

 

 




photo Gabriel Rodriguez

vendredi 24 janvier
20h30

Auditorium Conservatoire Ardenne Métropole
Charleville-Mézières

Edward Perraud Trio

Edward Perraud : batterie,  
Arnault Cuisinier : contrebasse  Bruno Angelini : piano

 

 

plus d'infos :

 

Edward Perraud Trio


Nous retrouvons avec un réel plaisir Edward Perraud, batteur, percussionniste, compositeur, improvisateur et chercheur. Trois ans après nous avoir crédités de son premier album en trio avec Paul Lay et Bruno Chevillon, il nous revient aujourd’hui, toujours en trio avec le pianiste Bruno Angelini et le contrebassiste Arnault Cuisinier.  La formule semble classique mais on est loin de musiques déjà entendues.  Le trio est en osmose et réussit à trouver le point d ‘équilibre en mélangeant mélancolie, rêverie et énergie pour nous offrir une série de morceaux qui nous transportent très vite dans une autre dimension, hors temps. Et tel est le titre donné à cet opus d’une incroyable originalité tant par son énergie que par sa retenue, dans une sorte de voyage musical où le temps n’a plus trop d’importance.
On retrouve ici la patte d’un musicien fort d'un éclectisme musical lui permettant à la fois de trouver des mélodies magnifiques et de  proposer à ses acolytes l’espace nécessaire et suffisant pour s’exprimer.

Inutile d’y aller par quatre chemins, le dernier-né d’Edward Perraud est superbe. Certes, on n’en attendait pas moins de la part d’un musicien qui, systématiquement, propose des musiques géniales. En témoigne, si besoin est et parmi plein d’autres projets, sa participation à Das Kapital avec Hasse Poulsen et Daniel Erdmann. Citizen Jazz

 

 


Photo Sylvain Gripoix


jeudi 20 mars

20h30

Centre Culturel

Place Gambetta

Nouzonville


 
Pierre Durand
Quartet

 

Fred Escoffier  : claviers,
Jérôme Regard :  
basse ,
 Marc Michel  :
batterie)
Pierre Durand  :
guitare, compositions

 

plus d'infos :

 



 
Pierre Durand Quartet



 Figure incontournable de la scène jazz française (ONJ, Archie Shepp, Henri Texier, Airelle Besson, Daniel Humair, Anne Paceo, Daniel Zimmermann, Famoudou Don Moye, Joce Mienniel, Sébastien Texier, Raphael Imbert...), Pierre Durand présente son nouvel album : « The End & The Beginning ».
Avec cette nouvelle formation, il propose une lecture jazz du genre pop-rock.
Influencé entre autres par David Bowie, Yelawolf ou Miles Davis, Pierre Durand « Electric » 4tet se place au milieu d’un pont entre 3 rives : du jazz il prend le goût de l’improvisation, de la pop le soin porté au lyrisme et aux compositions, du rock l’énergie.
Un brassage explosif !

 Invitant au rêve et à l’abandon, l’ensemble se savoure comme une liqueur brillant de mille reflets » Jazz Magazine
Une aventure passionnante... France Musique, Open Jazz
Fascinant et quasi-hypnotique...
Les Dernières nouvelles du Jazz
Tel un démiurge, Pierre Durand invente et surprend avec splendeur...  Citizen Jazz
Superbe trouvaille qui enchantera même les hermétiques au jazz...  
Guitare Xtreme, 
Album passionnant d’une formation haut-de-gamme, ingénieuse, complice, fidèle à la joie qu’elle nous procure...   
Club Mediapart

 


Photo Sylvain Gripoix


 

vendredi 25 avril
20h30


Auditorium Conservatoire Ardenne Métropole
Charleville-Mézières

Lorenzo Di Maio "Ruby" Quartet

Lorenzo Di Maio : guitare, compositions,
Wajdi Riahi : piano, rhodes,
Cédric Raymond : moog, prophet, Pierre Hurty : batterie

 

plus d'infos :


Lorenzo Di Maio "Ruby" Quartet

Lorenzo Di Maio est incontestablement l’un des guitaristes les plus demandés de la scène belge : on le retrouve au sein de nombreuses formations jazz, mais aussi dans la sphère pop, electro ou chanson.
Pour son troisième album, Lorenzo Di Maio réunit un line-up de haut vol à l’instrumentation originale mêlant acoustique et électronique."Ruby" nous plonge dans une ambiance sonore singulière où les nappes électroniques se mêlent à la clarté et la brillance du piano acoustique, où la chaleur des synthés analogiques enveloppe les jeux de guitares, tantôt clairs, tantôt saturés. La mélodie est au centre de cette musique  qui alterne passages évidents, simples et spontanés et moments plus complexes, plus écrits.
Lorenzo Di Maio, musicien éclectique et curieux de nouvelles sonorités, signe les 10 compositions en puisant son inspiration chez Aaron Parks, Ben Wendel, Brad Mehldau, Gilad Hekselman ou encore dans les musiques de film d'Ennio Moricone.

 

 

 


photo Maël Lagadec


mardi 20 mai
20h

 

Théâtre
de Charleville-Mézières


Fabrice Martinez
 "Stev’in My Mind"

Fabrice MARTINEZ : trompette & bugle,
Raymond DOUMBE :
guitare basse
Julien « Djul » LACHARME : guitare
Bettina KEE « Ornette » :
claviers
Romaric NZAOU : batterie


tcm

en partenariat avec le Théâtre de Charleville-Mézières

Réservations : Théâtre
03 24 32 44 50

plus d'infos :


Fabrice Martinez
 "Stev’in My Mind"


La rencontre entre la musique de Stevie Wonder et l’Afrique, fantasmée par Fabrice Martinez
Originaire de Charleville-Mézières, Fabrice Martinez est un musicien que l’on retrouve aussi bien sur les scènes de musiques improvisée, jazz, classique, contemporaine que traditionnelle. Il s’impose très tôt comme leader mais également comme soliste dans de nombreux ensembles, devenant le trompettiste le plus sollicité  de la scène jazz française.  
Ce projet commence par une rencontre avec le batteur Romaric Nzaou à Pointe Noire, au Congo. Les deux musiciens se découvrent une admiration commune pour Stevie Wonder et sa discographie des années 1970.
Fabrice Martinez se  lance alors dans une écriture nourrie des rythmes traditionnels africains. Le projet s’élargit à une équipe de choc empruntée à Alpha Blondy, Manu Dibango ou encore Alain Bashung. Stev’in My Mind était né. Et avec lui un nouveau rêve : Stevie Wonder foulant sa terre d’adoption ghanéenne.

Ce qu’on aime, dans “Stev’in My Mind”, c’est sa ligne force : faire voyager la musique du maître par la grâce des grooves ancrés dans les terres de ses ancêtres, s’en approprier l’essence et le sens pour les faire siens, resongée de manière festive et inventive en donnant la liberté d’expression nécessaire à son épatant groupe mixte et métissé. Jazz Magazine

 

 



photo Nicolas Comby

 

 

samedi 14 juin
20h
30

 

Auditorium Conservatoire Ardenne Métropole
Charleville-Mézières



Gueorgui Kornazov Duo

Armel Dupas : piano
Gueorgui Kornazov : trombone

Big Band CRD dirigé par Gueorgui Kornazov

 

 

 

 

 

 

 

Concert de fin de résidence :

Gueorgui Kornazov / Amel Dupas Duo

Big Band CRD dirigé par Gueorgui Kornazov

 

Après deux années de résidence auprès du Big-Band du Conservatoire Ardenne Métropole, Gueorgui Kornazov présentera le fruit de son travail. Les compositions, issues de son dernier enregistrement en quintet, "Réminiscences" bénéficient des somptueux arrangements écrits pour le Bulgarian Radio Orchestra, adaptés pour le Big-Band du CRD.

En ouverture de ce concert, le tromboniste présentera son duo avec Armel Dupas, pianiste avec qui il se produit régulièrenent, en duo ou en quartet.

De Bulgarie à Paris, de l’Académie de Musique de Sofia aux ateliers de la classe de jazz du C.N.S.M.D. de Paris, le tromboniste Gueorgui Kornazov nourrit sa musique de multiples influences. Le jazz, devenu son langage, se fait désormais le reflet de cette aventure, subtilement mise en lumière par des compositions originales, bercées de classique, de folklore et de jazz contemporain.

Talent précoce, Armel Dupas étudie au prestigieux Conservatoire de Paris. Explorateur curieux et grand voyageur, il tourne avec la fine fleur du jazz européen, dans le sextet d’Henry Texier, avec Sandra Nkaké, ou David Linx. Il compose pour le cinéma et collabore notamment avec Arnaud Desplechin ou Michel Gondry. Esprit indépendant, il développe de nombreux projets personnels hors des sentiers battus.



 

 

armel


Stages, masterclasses et résidences :

Les stages et masterclasses proposés par Charleville Action Jazz bénéficient du financement du Conservatoire Ardenne Métropole, de la Ville de Charleville-Mézières,
de la Communauté d'Agglomération Ardenne Métropole et de  la Région Grand Est

 

Résidence
auprès du Big-Band du Conservatoire Ardenne Métropole

Gueorgui Kornazov

 


photo Philippe Hocquet

 


Gueorgui Kornazov est né à Sevliévo (Bulgarie). Parallèlement à des études classiques au Conservatoire Supérieur de Sofia, Gueorgui s’initie au jazz et joue rapidement avec les musiciens bulgares les plus renommés. Il entre ensuite au C.N.S.M.D. dans la classe de jazz de François Jeanneau et en 1998, à l’unanimité il reçoit un 1er prix. 
Il forme ensuite son propre quintet et reçoit un 3ème prix de groupe au concours de jazz de La Défense en 1999. Gueorgui a joué avec l’O.N.J. de Didier Levallet sous la direction de John Lewis, puis comme membre titulaire avec Paolo Damiani, le Big-band Lumières de Laurent Cugny et également  le Paris Jazz Big-band.
Depuis toutes ces années, Gueorgui se produit avec de nombreux musiciens tels Bojan Z., Kenny Wheeler, François Jeanneau, Carla Bley, Quincy Jones, Maria Schneider, Marc Ducret, Louis Sclavis, Michel Portal, Claude Nougaro, le Strada Sextet d’Henri Texier, le Vienna Art Orchestra , le Sextet «Danzas» de Jean-Marie Machado....
De 1999 à 2023, il créera 5 groupes qui exploreront son univers musical en interprétant ses compositions et arrangements.
• Gueorgui Kornazov Quintet "Staro Vreme"
• Gueorgui Kornazov "Horizons" Quintet
• Trio Kornazov / Codjia / Tamisier
• "The majesty of Kenny Wheeler"
• Duo Gueorgui Kornazov et Leonardo Montana
En 2015, Gueorgui compose et arrange «Conscience», un nouveau programme pour Big-band et trois solistes enregistré à Radio Sofia, Bulgarie.

Depuis, il poursuit régulièrement ses collaborations avec des musiciens bulgares, tout en poursuivant sa carrière en France.

2018 : crée la suite Ombres & Lumieres pour son Medium band- Onztet, avec certains des meilleurs musiciens de jazz bulgare.
A l’invitation d’Armel Dupas , il crée un trio avec la violoniste bulgare Mila Tzankova.
2019 : crée la suite TALES FROM BULGARIA, pour son Medium band
Crée à l’invitation du batteur Emil Pehlivanov, le groupe franco-bulgare The French Connection. Ils produisent ensemble une tournée en
Bulgarie, puis crée son nouveau Quintet Bulgare.

2020 : crée la suite AUTUMN IMPRESSIONS et fait deux orchestrations, pour Nonet a vent et pour Double Quatuor avec la
participation de quatuor a cordes de Sofia.
2021 : crée The Big Brass Spirit Ensemble, nonet de cuivres avec certains des meilleurs musiciens bulgare
2023 : Enregistre "Réminiscences", avec le Brass Spirit Quintet

 

 


Masterclasse de percussions

( sous réserves, date à confirmer
)

 


Conservatoire Ardenne Métropole - Charleville-Mézières

Pascal Schumacher


Pascal Schumacher est un vibraphoniste de jazz, compositeur et leader de groupes luxembourgeois. Il exploite différents styles musicaux dans son travail, avec une spécialisation dans le vibraphone et le marimba. Il flirte régulièrement avec la musique électronique et intervient comme compositeur et musicien dans toute une série de formations. Il a enregistré une douzaine d'albums en leader ou co-leader.

Pascal Schumacher a étudié la percussion classique, le vibraphone et la musicologie aux conservatoires de Luxembourg, Strasbourg, Buxelles et La Hague. Il a gagné de nombreux prix, notamment un Django d’Or (2005), Music:LX (2012), ECHO Jazz (2012), JTI Trier Jazz (2014).

Il a joué avec de nombreux musiciens réputés, comme Kenny Barron & Magic Malik et Jeff Neve, écrit pour le théâtre et le cinéma, et se produit en solo et en quartet.

Pascal Schumacher, artiste Yamaha, enseigne la percussion et le jazz au Conservatoire de Musique de Luxembourg. Il est également directeur artistique du "Reset Music Festival " à l'Abbaye de Neimenster et ambassadeur de SOS Children's Villages International - Luxembourg. Il s'est produit récemment à Charleville-Mézières avec "Singülar", et en quartet en 2011, concert qui était associé à une masterclasse de percussions fort appréciée.

 

retour page d'accueil


 

Programmation réalisée avec le soutien de :

 

     
tcm
     

 

 


ph